« Si l’amour et l’accord se manifestent dans une seule famille, cette famille avancera et deviendra radieuse et spirituelle… »

— ‘Abdu'l-Bahá

L’unité de la famille est le noyau de base de la société humaine. Elle offre un environnement vital pour le développement de qualités et de capacités louables. Grâce à son fonctionnement harmonieux et au développement et au maintien des liens d’amour qui lient ses membres, la famille reflète l’expression durable de cette vérité que le bien-être de l’individu est inextricablement lié au progrès et au bien-être des autres.

Le rôle fondamental de la famille est l’éducation des enfants afin qu’ils puissent assumer leur responsabilité à la fois pour leur propre croissance spirituelle et pour leur participation à l’avancement de la civilisation. ‘Abdu'l-Bahá affirme que la mère et le père d’un enfant devraient avoir « comme un devoir […] faire tous leurs efforts pour éduquer la fille et le fils » et les parents bahá’ís, qui sont les premiers responsables de l’éducation de leurs enfants, ne doivent jamais oublier leur devoir dans ce domaine. Mais l’éducation des enfants n’est pas sous la seule responsabilité des parents. La communauté a aussi un rôle important à jouer et la communauté bahá’íe porte une grande attention à cette question. Ainsi, les classes, consacrées à l'éducation morale et spirituelle des enfants et ouvertes à tous, sont souvent parmi les premières activités entreprises dans une localité par les bahá’ís.

: