« Tandis que les institutions de la Foi gagnent en expérience… elles deviennent de plus en plus aptes à offrir assistance, ressources, encouragement et conseils affectueux pour les initiatives appropriées, à consulter librement et harmonieusement entre elles et avec les gens qu'elles servent, et à canaliser les énergies individuelles et collectives vers la transformation de la société. »

— La Maison universelle de justice

Le développement progressif des structures administratives de la communauté bahá’íe et l’amélioration de ses processus associés sont des domaines qui ont reçu une attention particulière depuis le début de la foi bahá’íe. Ce sujet est décrit en détail dans la documentation relative à l’Ordre administratif bahá’í, dans la partie du site intitulée Ce que les bahá’ís croient.

L’énergie que les bahá’ís consacrent à l’amélioration de leur capacité institutionnelle et le soin qu’ils prennent à suivre l’évolution et le développement des structures et des processus administratifs ne sont pas simplement motivés par le souhait d’augmenter l’efficacité avec laquelle la communauté bahá’íe gère ses propres affaires. Les bahá’ís voient dans ce développement une contribution nécessaire au modèle d’un nouvel ordre social envisagé par Bahá’u’lláh et de nouvelles façons pour une humanité mature de s’occuper de ses affaires politiques, sociales et culturelles.

: