Le mausolée de Bahá’u’lláh à Bahjí, le lieu le plus sacré sur terre pour les bahá’ís.

Bahá’u’lláh – L’éducateur divin

Régulièrement au cours de l’histoire, les grandes religions ont été le moteur principal du progrès civilisateur du caractère humain , suscitant autodiscipline, dévouement et héroïsme chez leurs disciples. De nombreux principes moraux tirés de ces religions furent concrétisés dans des structures et des modèles de conduite qui ont servi à faire progresser les relations humaines et la vie collective de l’humanité.

Chaque fois qu’apparaît une Manifestation de Dieu , une part plus généreuse d’inspiration pour l’étape suivante dans l’éveil et le progrès de l’humanité est offerte au monde. Un être humain, d’apparence tout à fait ordinaire, est appelé à être le porte-parole de Dieu. On peut se remémorer Moïse devant le Buisson ardent, l’éveil du Bouddha sous l’arbre Bodhi, l’Esprit Saint sous forme d’une colombe descendant sur Jésus ou l’archange Gabriel apparaissant à Mahomet.

Au milieu du 19e siècle, Dieu appela Bahá’u’lláh – titre signifiant la « Gloire de Dieu » – à offrir une nouvelle révélation à l’humanité. Pendant quarante ans, des milliers de versets, de lettres et de livres ont coulé de sa plume. Dans ses Écrits , il a défini un cadre pour le développement d’une civilisation mondiale qui tient compte à la fois des dimensions spirituelle et matérielle de la vie humaine.

Je n’ai jamais aspiré à aucun pouvoir temporel. Mon seul objet a été de donner aux hommes ce que j’avais été chargé de leur remettre par Dieu…

— Bahá’u’lláh

Bahá'u'lláh a subi quarante années de prison, de tortures et d’exil pour offrir le plus récent message de Dieu aux hommes. Sa vie et sa mission sont aujourd’hui de mieux en mieux connues dans le monde entier. Des millions de gens apprennent à appliquer ses enseignements à leurs vies individuelle et collective pour l’amélioration du monde.


Les enseignements de Bahá’u’lláh … se présentent à nous comme la forme la plus pure et la plus élevée du sentiment religieux...

— Comte Léon Tolstoï, auteur russe

: