« Dis : Dans son essence, la nature est l’incarnation de mon Nom, le Façonneur, le Créateur. » Bahá’u’lláh

Nature

Toute chose créée révèle des attributs de Dieu. Bahá’u’lláh écrit : « La nature est la volonté de Dieu et son expression dans le monde contingent. » C’est l’incarnation du nom de Dieu « le Créateur ».

Les ressources matérielles seront toujours nécessaires pour maintenir la civilisation. ‘Abdu'l-Bahá a observé que l’humanité « retirera constamment du laboratoire de la nature des choses nouvelles et merveilleuses ». Apprenant à toujours mieux utiliser les matières premières de la terre pour faire progresser la civilisation, nous devons être conscients de notre attitude envers la source de notre subsistance et de notre richesse.

Considérer la nature comme le reflet des attributs de Dieu et les comprendre comme une expression de sa volonté nous inspirent un profond respect pour le monde naturel. Cela ne devrait pas être considéré comme un appel à l’adoration de la nature. L'être humain a la faculté de s'émanciper du monde de la nature. « Car aussi longtemps que l'homme est prisonnier de la nature il est un animal féroce, parce que la lutte pour l'existence est l'une des exigences du monde de la nature. » Néanmoins, le monde naturel est un dépôt divin dont tous les membres de la famille humaine, en tant que régisseurs des vastes ressources de la planète, sont responsables.


« Il nous faut un changement de cœur, une refonte de nos conceptions et une nouvelle orientation de nos activités. La vie intérieure, tout comme l’environnement extérieur de l’homme, doivent être refaçonnés si nous voulons atteindre la rédemption humaine. »

— D’une lettre écrite de la part de Shoghi Effendi

: