Carte illustrant la croissance mondiale de la foi bahá’íe de la main de Shoghi Effendi en 1952.

Shoghi Effendi — Le Gardien de la foi bahá’íe

Afin de garantir que sa révélation atteindrait son but de créer un monde uni et également de sauvegarder l’unité de la communauté bahá’íe, Bahá’u’lláh a désigné son fils aîné, ‘Abdu'l-Bahá, comme étant le centre de son Alliance et il a ordonné la création de la Maison universelle de justice. À son tour, 'Abdu’l-Bahá a établi les principes qui devaient gouverner la Maison universelle de justice et a déclaré qu’après son décès, les bahá’ís devraient se tourner vers son petits-fils aîné, Shoghi Effendi, qu’il nomma Gardien de la foi bahá’íe.

'Abdu’l-Bahá (à gauche) avec l’ainé de ses petits-fils Shoghi Effendi.

La tâche commune de la Maison universelle de justice et du Gardien consiste à appliquer les principes, à promouvoir les lois, à protéger les institutions et à adapter la foi bahá’íe aux exigences d’une société en constante évolution.

Pendant 36 ans, avec une vision, une sagesse et un dévouement extraordinaires, Shoghi Effendi a favorisé d’une manière systématique le développement, a approfondi la compréhension et a renforcé l’unité de la communauté bahá’íe, qui croissait et reflétait toujours plus la diversité de l’humanité tout entière.

Sous la direction de Shoghi Effendi, le système unique élaboré par Bahá’u’lláh pour administrer les affaires de la communauté a évolué rapidement dans le monde entier. Il a traduit les Écrits bahá’ís en anglais, a développé le centre administratif et spirituel de la Foi en Terre sainte et, dans les milliers de lettres qu’il a écrites, il a offert une compréhension approfondie de la dimension spirituelle de la civilisation et de la dynamique du changement social, dévoilant une vision grandiose de l'avenir vers lequel avance l’humanité.


Nous sommes tous stupéfaits devant l’étendue considérable de ses accomplissements et de ses capacités pour guider les hommes, une capacité qui suscita, chez une poignée de personnes ordinaires, des pouvoirs et des capacités dont ils ignoraient qu’ils étaient dotés…

— David Hofman, auteur et personnalité de la radio

: